< Page précédente


Nom :
 
Localisation :
 
Type architectural :
 
Période de construction :
 
Description / historique :

Construite vers 1832, cette maison servait à l'origine de logement et de magasin.

Nés en Irlande, Dominick McGowan et Ann O'Kane, son épouse, immigrent à Montréal en 1830. Après deux années, ils s'installent à Sainte-Martine et y établissent un magasin général. Ce commerce sera considéré longtemps comme le plus ancien établissement du comté de Beauharnois.

En 1839, Dominick McGowan meurt et laisse sa veuve avec cinq enfants. Non seulement a-t-elle réussi à donner une bonne éducation à ses enfants et à subvenir à leurs besoins, mais elle s'acquitte de toutes les dettes accumulées par son mari et transforme le commerce en une entreprise florissante.

Quatre de ses enfants sont décédés avant elle et un seul lui a survécu. À sa majorité, James a pris la relève de Ann et exploitera le commerce avec son fils Édouard, qui lui succèdera.

La saga de Ann O'Kane mérite d'être racontée. Une femme qui, durant les années 1840, dut se battre résolument et qui se fera remarquer pour sa grande générosité envers les plus démunis.

Pendant les chaleurs d'été et les froids d'hiver, voyages à Montréal pour s'approvisionner en marchandises n'étaient pas une sinécure. Il n'existait pas de train à I'époque et la charrette était le seul moyen de transport sur des chemins impraticables.

Cette femme remarquable mourut le 6 décembre 1897, en laissant un souvenir émouvant pour la postérité.


© 2003 La Société du patrimoine de Sainte-Martine inc.