< Page précédente


Nom :
 
Localisation :
 
Type architectural :
 
Période de construction :
 
Description / historique :

En 1836, l'aubergiste Pierre Hébert reçoit d'Alexis Sauvageau le terrain avec une maison et une écurie. En 1843, Toussaint Taillefer y effectuera des travaux, tels recouvrir la maison en déclin, faire un solage en pierres et une galerie couverte.

En 1860 Pierre Hébert, loue l'hôtel à son fils André ou Adrien, et en 1870 André devenu propriétaire, vendra la propriété à son fils Antoine, qui vient d'épouser Ursule Gagnier, fille de Julienne Patenaude et d'Alexis Macaire Gagnier, régistrateur de Sainte-Martine.

En 1879, Antoine Hébert vend l'hôtel à Étienne Caron hôtellier de Sainte-Martine, et après son décès c'est son fils Philias qui hérite du commerce. En 1887, Philias Caron conclut un marché avec Pierre Dorais, menuisier de Sainte-Philomène. Il doit faire les ouvrages suivant les plans et devis: onze chassis, quatre portes extérieures, dix portes de chambre, une armoire et un comptoir dans la cuisine, diviser la maison suivant les plans, poser les corniches et les planches de la couverture; faire une galerie au deuxième étage, et une plate-forme sur le devant de la maison. Il doit aussi lever la maison et la couvrir en planches; monsieur Caron fournira les matériaux de construction. Pierre Dorais fera les travaux pour la somme de 400 $.

En 1895, l'Association libérale des hommes d'affaires de la province de Québec choisit Sainte-Martine pour la tenue de leur congrès annuel. Les hommes d'affaires viendront de Montréal en train. Un dîner aura lieu pour les officiers de l'Association à l'hôtel Caron, reconnu à l'époque comme le meilleur établissement hôtelier de la région. Dans l'après-midi se tiendra une fête champêtre dans le bocage. Il est difficile d'établir l'endroit exact de ce lieu. Peut-être était-ce le terrain de la Société d'agriculture?

En 1903, la veuve de Philias Caron, Josephte Lavigne, vend l'hôtel à André Roy. En 1909, Alphonse Quévillon en est le propriétaire et en 1921 la maison est occupée par Joseph Arsenault, restaurateur.


© 2003 La Société du patrimoine de Sainte-Martine inc.