< Page précédente


Nom :
 
Localisation :
 
Type architectural :
 
Période de construction :
 
Description / historique :

Empruntant au style boomtown (ou boîte carrée), cette élégante construction de briques rouges est le troisième presbytère de Sainte-Martine. À noter les encadrements des ouvertures (linteaux de pierre taillée), les éléments ouvragés du couronnement de la toiture et le grand perron-galerie qui s’étend sur trois façades du bâtiment institutionnel.

Le premier presbytère était construit en moellons de pierres calées dans un mortier de chaux. Il servira longtemps de salle paroissiale. Il a été démoli en 1960. Les murs du deuxième étaient en pierre de taille qui avaient été minées dans le lit de la rivière Châteauguay, au domaine de la Pêche-aux-saumons. On peut voir les fondations de ce dernier au sous-sol du présent presbytère, construit en 1912 par Monseigneur Allard. Durant le temps des travaux, le curé Allard ira demeurer chez les religieuses du couvent.

Les murs du presbytère sont en bois lambrissé de briques. L'intérieur est fini avec goût. L'escalier principal et toutes les boiseries sont en bois de châtaignier qui, avec le temps, ont pris une riche patine. Le châtaignier, un bois de finition très en demande à l'époque, est aujourd'hui disparu de la région.


© 2003 La Société du patrimoine de Sainte-Martine inc.